Menu

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paroisse Saint-Benoît du Guiers en Avant-Pays savoyard voir la suite

17 décembre 2017 3° dimanche de l'Avent

sermon, homélie

Domessin, le 17.12.17

Homélie du 3ème dimanche de l’Avent (Année B)

(Is 61,1-2a.10-11 ; Lc 1,46b-48,49-50,53-54 ; 1 Th 5,16-24 ; Jn 1,6-8.19-28)

A l’idée que Noël approche et que nos villes et villages s’illuminent avec des décorations festives, à la pensée que ce sera pour beaucoup l’occasion de retrouvailles familiales avec les nombreux lots de cadeaux, le climat de joie envahit déjà nos cœurs et nous invite à la réjouissance. N’est-ce pas pour cela que l’antienne d’ouverture de ce dimanche nous donne le ton ? « Soyez dans la joie du Seigneur, soyez toujours dans la joie, le Seigneur est proche ».

Oui, il faut certainement être dans la joie, mais pas dans n’importe quelle joie ; il ne faut pas se tromper de la source et de l’auteur de cette joie : c’est dans le Seigneur qu’il faut se réjouir. C’est pourquoi nous avons adressé cette demande à Dieu dans l’oraison : « Tu le vois, Seigneur, ton peuple se prépare à célébrer la naissance de ton Fils ; dirige notre joie vers la joie d’un si grand mystère : pour que nous fêtions notre salut avec un cœur vraiment nouveau ». Ainsi, comme Jean-Baptiste avait détourné le regard des envoyés des pharisiens de son humble et modeste personne pour les diriger vers la Lumière, la liturgie recadre et dirige aussi notre joie vers sa vraie source : le Christ qui se tient au milieu de nous et qui vient !

La véritable joie de l’homme vient de Dieu. Elle n’est pas un produit commercial de consommation, mais un fruit de l’Esprit Saint (cf. Ga 5,22). C’est pourquoi le prophète Isaïe, après avoir souligné en premier que « l’Esprit du Seigneur Dieu est sur lui » par l’onction chrismale, s’exclame ainsi : « Je trésaille de joie dans le Seigneur, mon âme exulte en mon Dieu… ». Ce même débordement de joie, la Vierge Marie l’exprime dans son magnificat parce qu’elle est pleine des grâces de l’Esprit Saint : « Mon âme exalte le Seigneur, exulte mon esprit en Dieu mon Sauveur ».

L’apôtre Paul associe à la joie, la prière et l’action de grâce. Une vie vécue sous la mouvance de l’Esprit Saint, est porteuse de joie, de lumière et de la vérité de l’enseignement des prophètes. « Soyez toujours dans la joie, priez sans relâche, rendez grâce en toute circonstance… N’éteignez pas l’Esprit, ne méprisez pas les prophéties, mais discernez la valeur de toute chose : ce qui est bien, gardez-le ».

Pour terminer, il me semble important d’attirer notre attention sur cette joie qui vient de Dieu. Elle nous est donnée d’en-haut pour être partagée entre nous avec ceux que le Prophète Isaïe appelle les « humbles c’est-à-dire les pauvres, ceux qui ont le cœur brisé, les captifs, les prisonniers ». Pour que Noël soit joyeux pour tous, ouvrons notre cœur à Dieu et développons le sens du partage avec ceux qui sont dans le besoin. Pour nous la phrase phare qui guidera nos actions concrètes cette semaine est la suivante : « Restez disponibles aux autres » !

« Que le Dieu de la paix lui-même vous sanctifie tout entiers ; que votre esprit, votre âme et votre corps, soient tout entiers gardés sans reproche pour la venue de notre Seigneur Jésus Christ ». Amen !

P. Urbain KIENDREBEOGO