Menu

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paroisse Saint-Benoît du Guiers en Avant-Pays savoyard voir la suite

Rencontre au Burkina Faso

Du 3 au 10 janvier 2018 : Rencontres au Burkina Faso
En ce début d’année 2018, un petit groupe de la paroisse de St Benoit du Guiers, prenait son envol pour le Burkina Faso, patrie du Père Urbain.
Le but de ce séjour était la bénédiction de la chapelle de Mouti, offerte par une Chambérienne au village natal d’Urbain. A cette occasion, la délégation savoyarde avait emmené dans ses bagages, une cloche en fonte et des vases sacrés pour le culte qui serviront lors des différentes célébrations dans la chapelle.
Pour beaucoup, ce voyage en Afrique étaient une première, et pour d’autres un retour aux sources. Le séjour qui allait durer 8 jours, avait été bien préparé en amont par le Père Urbain et ses amis du Burkina. Toutes nos journées était remplies d’activités et de diverses visites
Nous avons rencontré les autorités locales, le gouverneur de région Madame Fatoumata et ses adjoints.
Une visite à l’évêché nous a permis d'échanger avec l’archevêque, le cardinal Philippe Ouédraogo qui a béni les vases sacrés destinés à la chapelle de Mouti et il nous a accueilli à sa table pour le déjeuner.
Le week-end fut intense en émotion, et chargé. Samedi, le jour J, avec la bénédiction de la chapelle, la célébration fut présidée par l’évêque auxiliaire Léopold accompagné par une dizaine de prêtres. La fête au village qui s’en est suivie, fut l’occasion de rencontrer, non seulement la famille du Père Urbain mais aussi tous les habitants du village.
Le dimanche, on commence par deux messes dominicales (6h30 et 8h30) au cours desquelles nous avons été présentés à la communauté. Les deux célébrations, ont été suivies par des églises quasiment pleines. Une troisième messe pour les enfants a eu lieu à 11h00, 2000 enfants ont rempli le lieu.
Pour la fin du séjour, nous logions à Ouagadougou. Le lundi était consacré au repos, à diverses visites et rencontres (orphelinat de, ancienne paroisse du Père Urbain ...)
Le passage au sanctuaire marial de Yagma, à la veille de notre départ, reste un grand moment du séjour. Nous avons découvert un lieu de pèlerinage, en plein essor, accueillant de plus en plus de monde, prouvant une ferveur importante.
Le jour de notre départ, tous ceux qui nous ont accueilli et accompagné lors de ce séjour, ont tenu à être présents pour notre envol. Ce fut un au revoir chargé d’émotion, mais avec la promesse pour certains de revenir.
54 photos