Menu

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paroisse Saint-Benoît du Guiers en Avant-Pays savoyard voir la suite

Homélie du 3° dimanche

St Génix, le 30 avril 2017

Homélie du troisième dimanche de Pâques (Année A) (Références des textes liturgiques : Ac 2,14.22b-33 ; Ps 15 (16) ; 1 P 1,17-21 ; Lc 24,13-35)

Ils sont déçus, abattus, « tout tristes » (évangile) parce qu’ils avaient tout quitté à cause de Lui. Oui, ils avaient quitté leurs familles, leurs gagne-pain pour suivre un homme qui s’appelait Jésus et qui les avait rassurés de ne pas se soucier du lendemain pour leur vie car il y a un Père dans les cieux qui s’occupe d’eux (cf. Mt 6,25.34). Ils avaient misé toute leur confiance en sa Parole qui les rassurait après que Pierre a émis des inquiétudes sur leur récompense future, eux qui ont tout quitté pour le suivre. Et Jésus avait déclaré : « Amen, je vous le dis : nul n’aura quitté, à cause de moi et de l’Évangile, une maison, des frères, des sœurs, une mère, un père, des enfants ou une terre sans qu’il reçoive, en ce temps déjà, le centuple : maisons, frères, sœurs, mères, enfants et terres, avec des persécutions, et, dans le monde à venir, la vie éternelle » (Mc 10,29-30). Et voilà que tout s’effondre, tout s’écroule ! « Les grands prêtres et nos chefs ont livré Jésus de Nazareth, cet homme qui était un prophète puissant par ses actes et ses paroles devant Dieu et devant tout le peuple. Ils l’ont fait condamner à mort et ils l’ont crucifié. Alors que nous, nous espérions que c’était lui qui allait délivrer Israël » (évangile). Eh bien, leur espérance n’a pas été vaine ! Car cet homme, « livré selon le dessein bien arrêté et la prescience de Dieu, cet homme, Dieu l’a ressuscité en le délivrant des douleurs de la mort, car il n’était pas possible qu’elle le retienne en son pouvoir » (1re lecture). Frères et sœurs, - Au cœur de nos inquiétudes et de nos incertitudes, Jésus ressuscité nous rejoint ! - Dans la nuit de nos découragements et de nos déceptions, le Christ ressuscité nous rejoint ! - Dans les souffrances de nos pressions et de nos dépressions, Jésus ressuscité nous rejoint ! - Dans les déboires et les échecs de nos vies ou de nos projets de vie, Jésus ressuscité « s’approche et marche avec nous » (évangile) ! Mais pour le reconnaître, il faut les yeux de la foi. Et c’est cette expérience que les disciples d’Emmaüs ont vécue. Pour reconnaître Jésus ressuscité, pour dire qu’il a vaincu la mort et qu’il est vivant, il nous faut être assidu à la célébration eucharistique, ce qu’on appelait jadis la fraction du pain (cf. Ac 2,42.46) ; car c’est là où le pain est rompu que Jésus se donne à voir et à reconnaître. « Quand il fut à table avec eux, dit l’Évangile, ayant pris le pain, il prononça la bénédiction et, l’ayant rompu, il le leur donna. Alors, leurs yeux s’ouvrirent et ils le reconnurent. Frères et sœurs, nous sommes tous des disciples et des pèlerins d’Emmaüs que le Ressuscité rejoint dans la fraternité et l’amitié, dans la commensalité et la convivialité. Accueillons-le dans l’Eucharistie de ce jour. Amen ! P. Urbain KIENDREBEOGO