Menu

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paroisse Saint-Benoît du Guiers en Avant-Pays savoyard voir la suite

29 octobre 2017 30° dimanche ordinaire

Domessin, le 29 octobre 2017

Homélie du 29ème dimanche du temps ordinaire (Année A)

(Références bibliques : Ex 22,20-26 ; Ps 17 (18) ; 1 Th 1,5c-10 ; Mt 22,34-40)

Saint Paul a fait ce rappel aux Romains en leur écrivant : par le baptême, « l’amour de Dieu a été répandu dans nos cœurs par l’Esprit Saint qui nous a été donné » (Rm 5,5). Et Saint Jean nous explique en quoi consiste cet amour de Dieu : « Voici en quoi consiste l’amour : ce n’est pas nous qui avons aimé Dieu, mais c’est lui qui nous a aimés, et il a envoyé son Fils en sacrifice de pardon pour nos péchés ». Et il ajoute, « Bien-aimés, puisque Dieu nous a tellement aimés, nous devons, nous aussi, nous aimer les uns les autres » (1 Jn 4,10-11).

Sur l’explication de ces deux apôtres, nous comprenons mieux pourquoi Jésus, à la question du docteur de la Loi, réunit dans sa réponse deux commandements en un seul, pour parler de ce qui doit être prioritaire dans la vie d’un croyant : l’amour ! L’amour de Dieu et l’amour du prochain, comme le recto et le verso d’une même médaille, la médaille de l’amour : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit. Voilà le grand, le premier commandement. Et le second lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. De ces deux commandements, conclut Jésus, dépend toute la Loi, ainsi que les Prophètes » (évangile).

Frères et sœurs, chacun de nous aspire profondément à vivre d’amour. Et c’est cette grâce que les parents de Caroline demandent aujourd’hui pour elle afin que son cœur connaisse l’amour ; parce que « Dieu est amour : et qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui » (1 Jn 4,16). On peut donc résumer les textes de la liturgie de ce dimanche par un mot unique : AIMER ! Et nous pouvons fredonner cette chanson avec un de vos grands musiciens, Jean-Claude Gianadda :

« Aimer, aimer, aimer toujours

La force de l’amour

transformera la terre,

Aimer et servir sans retour

Pour que le monde un jour

connaisse la lumière ».

Ceux pour qui nous célébrons la messe de funérailles aujourd’hui sont entrés dans la plénitude et la perfection de l’amour de Dieu et maintenant ils vivent sa lumière.

P. Urbain KIENDREBEOGO